Offre en laboratoire
Nom de la structure
CentraleSupélec/MICS

STAGE M2 - DeRiPLASS (Deep Ritz, Problèmes aux Limites et Apprentissage Semi-Supervisé)

STAGE M2 - DeRiPLASS (Deep Ritz, Problèmes aux Limites et Apprentissage Semi-Supervisé)

  • contexte
  • CentraleSupélec/MICS
  • Contexte de l'offre
  • Travaux envisagés

Postuler à l'offre

Postuler à l'offre

Partager

twlkfbml

Informations générales

Type de contrat
Stage
Durée du contrat
5 mois
Niveau d'étude
Master 2
Contact
Date de prise de poste
01-04-2024
Métier
Technicien
Thématique
Autre
CentraleSupélec/MICS

Créé au début des années 2000, le laboratoire MICS rassemble la recherche en Mathématiques et Informatique de CentraleSupélec. Au cœur des technologies numériques, ses thématiques concernent la modélisation, la simulation, l'analyse et l'optimisation de systèmes complexes, qu’ils proviennent du monde industriel, du vivant, des marchés ou de l'information et des réseaux.

Adresse

3 rue Joliot Curie
91190 Gif-sur-Yvette
France

Détail de l'offre (poste, mission, profil)
Ancre
Contexte de l'offre
Corps de texte

Bien que des travaux préliminaires aient établi des liens entre l'apprentissage supervisé, les problèmes aux limites (des équations aux dérivées partielles (EDP)) et la minimisation de l'énergie, les possibilités d'améliorer une variété d'algorithmes d'apprentissage supervisé sont très importantes. De même pour les méthodes numériques classiques des EDPs, comme la méthode des éléments finis, s'il s'agit d'approximer des solutions sur des domaines non-Lipschitziens.

L'idée générale est donc développer des méthodes numériques en révisant les méthodes classiques comme la méthode de Galerkin ou éléments finis pour les adapter au plus à la résolution numérique des problèmes des EDPs sur des domaines aux bords fractals.

Ancre
Travaux envisagés
Corps de texte

L'objectif global est d’établir des liens significatifs entre la méthode Deep Ritz, la descente de gradient stochastique et le problème d’apprentissage semi-supervisé.

Le stagiaire effectuera une exploration des méthodes d’éléments finis conçues pour traiter des problèmes de valeurs limites spécifiques concernant les frontières fractales, un domaine de recherche relativement naissant avec des résultats prometteurs.